Les clients ScribeLes différents clients Scribe > Administration des clients > Les profils utilisateurs > Les sessions locales
page précédentepage suivante

Les sessions locales

Si des chemins ont étés modifiés par ESU (Groupe de machineWindows  → Dossiers), à l'ouverture d'une session locale le programme logon.exe redéfinit les chemins d'accès aux icônes du Menu démarrer et du Bureau avec leurs valeurs par défaut.

En effet, les lecteurs réseaux peuvent être indisponibles lors de l'ouverture d'une session locale.

Sous Windows Vista et Windows 7 ce processus nécessite une élévation de droits au niveau de l'U[1]AC[1].

Le programme logon.exe affiche alors la question : Ré-initialiser le Menu démarrer et le Bureau ? suivit par celle de l'UAC[1] (si il est activé) pour la validation de l'action.

L'UAC[1] est un mécanisme censé protéger le système d'actions malencontreuses ou frauduleuses.

Lorsqu'un utilisateur, même Administrateur, effectue une action requérant des privilèges d'administrateur (lancement de regedit.exe, configuration du réseau, installation de nouveaux programmes, etc.), l'UAC bloque l'action et affiche une demande de confirmation pour l'exécution de l'action.

L'UAC n'est pas indispensable, il peut donc être désactivé.

  1. UAC
    User Account Control

    UAC, contrôle du compte de l'utilisateur en français est un mécanisme de protection des données introduit dans les systèmes d'exploitations Windows Vista et 7.

    UAC est aussi connu sous ses dénominations précédentes durant le développement de Windows Vista, à savoir UAP (User Account Protection) et LUP (Least User Privilege).

    Ce mécanisme permet d'exécuter par défaut les programmes avec des droits restreints, évitant ainsi que des applications puissent tourner avec des droits administratifs, qui permettraient de modifier la sécurité du système d'exploitation.

page précédentepage suivante
À propos...Documentation sous licence Creative Commons by-nc-sa - EOLE (http ://eole.orion.education.fr)Réalisé avec Scenari