Onglet Système

Les paramètres de l'onglet Système permettent de régler le comportement de la console et de déterminer le niveau de complexité requis pour les mots de passe des utilisateurs système.

Paramétrage de la console

  • Activer l'auto-complétion étendue sur la console : l'auto-complétion facilite l'utilisation de la ligne de commande mais peut ralentir son affichage, elle est activée par défaut ;
  • Temps d'inactivité avant déconnexion bash : si aucune activité n'est constatée sur la console utilisateur pendant cette durée (en secondes), sa session est automatiquement coupée, avec le message : attente de données expirée : déconnexion automatique. La valeur 0 permet de désactiver cette fonctionnalité.
  • Activer le reboot sur ctrl-alt-suppr : si cette variable est passée à non, la séquence ctrl - alt - suppr est désactivée.
  • Nuance du fond d’écran dans VIM : l’éditeur VIM peut utiliser différents thèmes pour la coloration syntaxique et adapter ceux-ci en fonction de la valeur de la couleur d’arrière-plan pour en améliorer la lisibilité. La variable prend une valeur parmi dark et light, permettant d’adapter la coloration syntaxique à un arrière-plan sombre et clair respectivement.

Optimisations système

  • Poids relatif de l'utilisation de la swap par rapport à la mémoire vive : Le swappiness est un paramètre du noyau Linux permettant de définir avec quelle sensibilité il va écrire dans la swap si la quantité de RAM à utiliser devient trop importante. Le système accepte des valeurs comprises entre 0 et 100. La valeur 0 empêchera au maximum le système d'utiliser la partition d'échange.

  • Activer le service de génération de nombres aléatoires rng-tools : Le démon rngd agit comme une passerelle entre un vrai générateur de nombres aléatoires, matériel (TRNG), tel que ceux que l'on peut trouver dans les puces Intel/AMD/VIA et le pseudo-générateur de nombres aléatoires du noyau (PRNG).

Attention

Sur les serveurs virtualisés, le service rngd ne sera généralement pas fonctionnel et affichera, au démarrage, un message du type :

erreur Starting Hardware RNG entropy gatherer daemon: (failed)

Validation des mots de passe

EOLE propose un système de vérification des mots de passe évolué pour les utilisateurs système.

Un paramétrage par défaut est proposé mais il est possible d'adapter.

La complexité des mots de passe peut être réglée finement à l'aide des paramètres suivants :

  • Taille minimum du mot de passe utilisant une seule classe de caractères ;
  • Taille minimum du mot de passe utilisant deux classes de caractères ;
  • Taille minimum du mot de passe utilisant trois classes de caractères ;
  • Taille minimum du mot de passe utilisant quatre classes de caractères ;
  • Taille maximale du mot de passe.

La valeur 0 permet de désactiver une classe de caractères.

Exemple

Pour obliger l'utilisation de 2 classes de caractères minimum et d'un minimum de 7 caractères :

  • Taille minimum du mot de passe utilisant une seule classe de caractères : 0
  • Taille minimum du mot de passe utilisant deux classes de caractères : 7
  • Taille minimum du mot de passe utilisant trois classes de caractères : 7
  • Taille minimum du mot de passe utilisant quatre classes de caractères : 7

Exemple

Pour obliger l'utilisation de 3 classes de caractères minimum et d'un minimum de 7 caractères :

  • Taille minimum du mot de passe utilisant une seule classe de caractères : 0
  • Taille minimum du mot de passe utilisant deux classes de caractères : 0
  • Taille minimum du mot de passe utilisant trois classes de caractères : 7
  • Taille minimum du mot de passe utilisant quatre classes de caractères : 7

Exemple

Il est impossible d'obliger l'utilisation de 3 classes minimum sans obliger l'utilisation de 2 classes minimum, exemple de valeur impossible :

  • Taille minimum du mot de passe utilisant une seule classe de caractères : 7
  • Taille minimum du mot de passe utilisant deux classes de caractères : 0
  • Taille minimum du mot de passe utilisant trois classes de caractères : 7
  • Taille minimum du mot de passe utilisant quatre classes de caractères : 7

Les valeurs doivent être respectivement : 0, 0, 7 et 7.

Truc & astuce

Deux librairie sont utilisées pour vérifier la validité des mots de passe : pam_passwdqc.so et pam_unix.so.

Les réglages de la première librairie s'effectuent via les variables proposées. Si les règles établies par la première librairie ne sont pas suffisamment sécurisées, d'autres règles seront imposées par la seconde :

  • le mot de passe ne peut être basé sur l'identifiant du compte ;

  • le mot de passe ne peut être basé sur l'ancien mot de passe ;

  • le mot de passe ne peut pas comporter des mots du dictionnaire ;

  • le mot de passe ne peut être basé sur une séquence connue (suite de lettre sur le clavier par exemple) ;

  • le mot de passe doit contenir suffisamment de caractères différents ;

  • les lettres majuscules au début du mot de passe et les chiffres à la fin du mot de passe ne comptent pas comme l'utilisation d'une classe de caractère.

Truc & astuce

Plus d'informations sur le site du projet : http://www.openwall.com/passwdqc/

Attention

Il est possible de désactiver la validation des mots de passe en passant Vérifier la complexité des mots de passe à non.

Il ne faut bien évidement pas désactiver cette fonctionnalité dans un contexte de production.

Cette fonctionnalité est intéressante pour faciliter la mise en place d'une infrastructure de test.

Attention

Ce paramétrage concerne uniquement les comptes système du serveur. Les utilisateurs LDAP ne sont pas soumis aux mêmes restrictions.

Ajustement du partitionnement

Attention

L'ajustement du partitionnement n'est disponible dans l'interface de configuration du module en mode expert qu'avant l'instance et seulement si le volume physique contient de l'espace libre. Cette fonctionnalité est donc visible par défaut sur Eolebase et sur d’autres modules si le partitionnement manuel à été utilisé pour réserver de l’espace.

Pour maîtriser correctement ce qui va être fait il faut consulter l'état du partitionnement avant de saisir les paramètres souhaités à l'aide de la commande df -h / et des commandes vgdisplay et lvdisplay.

1
root@eolebase:~# df -h
2
Sys. de fichiers              Taille Utilisé Dispo Uti% Monté sur
3
udev                            980M       0  980M   0% /dev
4
tmpfs                           200M    3,2M  197M   2% /run
5
/dev/mapper/eolebase--vg-root   9,1G    2,1G  6,5G  25% /
6
tmpfs                          1000M     28K 1000M   1% /dev/shm
7
tmpfs                           5,0M       0  5,0M   0% /run/lock
8
tmpfs                          1000M       0 1000M   0% /sys/fs/cgroup
9
/dev/sda1                       687M    107M  531M  17% /boot
10
/dev/mapper/eolebase--vg-tmp    1,8G    2,9M  1,7G   1% /tmp
11
tmpfs                           200M       0  200M   0% /run/user/0
12
root@eolebase:~#
1
root@scribe:~# vgdisplay 
2
  --- Volume group ---
3
  VG Name               scribe-vg
4
  System ID             
5
  Format                lvm2
6
  Metadata Areas        1
7
  Metadata Sequence No  8
8
  VG Access             read/write
9
  VG Status             resizable
10
  MAX LV                0
11
  Cur LV                5
12
  Open LV               5
13
  Max PV                0
14
  Cur PV                1
15
  Act PV                1
16
  VG Size               39,30 GiB
17
  PE Size               4,00 MiB
18
  Total PE              10060
19
  Alloc PE / Size       5550 / 21,68 GiB
20
  Free  PE / Size       4510 / 17,62 GiB
21
  VG UUID               ctPVcP-76Se-EpMp-FLO3-13aR-Ghg9-PdIdUW
22
   
23
root@scribe:~#
1
root@scribe:~# lvdisplay
2
3
  --- Logical volume ---
4
  LV Path                /dev/scribe-vg/root
5
  LV Name                root
6
  VG Name                scribe-vg
7
  LV UUID                uN8emF-hD9j-eNwv-zdaC-mEeK-9XGe-uBu2OU
8
  LV Write Access        read/write
9
  LV Creation host, time scribe, 2017-10-05 18:37:11 +0200
10
  LV Status              available
11
  # open                 1
12
  LV Size                8,94 GiB
13
  Current LE             2288
14
  Segments               1
15
  Allocation             inherit
16
  Read ahead sectors     auto
17
  - currently set to     256
18
  Block device           252:0
19
20
[...]

Ajuster le partitionnement

Ajuster le partitionnement permet d'ajouter un ou plusieurs volumes logiques et d'ajouter de l'espace à des partitions existantes.

Pour ajuster le partitionnement à partir de la version 2.6.2 d'EOLE, ouvrir l'interface de configuration du module, passer en mode Expert et se rendre dans l'onglet Système. Puis il faut passer Utiliser le modèle d'extension standard EOLE à non pour ajuster le partitionnement.

Ajustement du partitionnement à partir d'EOLE 2.6.2
Ajustement du partitionnement à partir d'EOLE 2.6.2

Après avoir passer Ajuster le partitionnement à oui, les partitions existantes sont affichées et un certain nombre de paramètres s'affichent.

  • nom du volume ;

  • pourcentage de l'espace disponible à utiliser ;

  • format du système de fichier à utiliser : sans précision le système de fichier est ext4 ;

  • point de montage ;

  • les options du montage (indispensable pour la gestion des quotas par exemple).

Pour ajouter un nouveau volume logique, cliquer sur le bouton + Nom du volume à créer.

Attention

Les nouveaux volumes ne sont pas montés automatiquement, il faut renseigner le fichier /etc/fstab.

Allouer l'espace restant

Positionner la variable Allouer l'espace restant à oui permet de choisir un volume existant auquel ajouter la totalité de l'espace libre restant.

La valeur à saisir est la partie du nom du volume qui permet d'identifier le point de montage, par exemple pour le volume /dev/mapper/eolebase--vg-root il faut saisir root dans le nom du Volume logique à étendre. S’il ne reste pas d’espace, ce jeu de paramètres est sans effet.

Résultat après instance

Le paramétrage est effectif après l'instanciation du module.

1
root@eolebase:~# df -h
2
Sys. de fichiers              Taille Utilisé Dispo Uti% Monté sur
3
udev                            980M       0  980M   0% /dev
4
tmpfs                           200M    3,2M  197M   2% /run
5
/dev/mapper/eolebase--vg-root   9,1G    1,9G  6,7G  22% /
6
tmpfs                          1000M       0 1000M   0% /dev/shm
7
tmpfs                           5,0M       0  5,0M   0% /run/lock
8
tmpfs                          1000M       0 1000M   0% /sys/fs/cgroup
9
/dev/sda1                       687M    107M  531M  17% /boot
10
/dev/mapper/eolebase--vg-tmp    1,8G    3,6M  1,7G   1% /tmp
11
tmpfs                           200M       0  200M   0% /run/user/0
12
/dev/mapper/eolebase--vg-var     27G    311M   25G   2% /var
13
root@eolebase:~#

Le nouveau volume logique est présent et la partition /root s'est vu augmentée du reste de l'espace libre.