Reconfiguration

Suite à un diagnostic, à une modification de la configuration ou à une mise à jour, il est nécessaire de reconfigurer le serveur.

On réalise cette opération avec la commande reconfigure, plutôt qu'avec la commande instance.

Les différentes valeurs attribuées aux variables sont enregistrées dans un fichier config.eol au format JSON[1] dans le répertoire /etc/eole/.

Il convient donc de réaliser les modifications sur ce fichier en utilisant l'interface de configuration du module.

Truc & astuce

Un fichier config.eol.bak est généré dans le répertoire /etc/eole/ à la fin de l'instanciation et à la fin de la reconfiguration du serveur. Celui-ci permet d'avoir une trace de la dernière configuration fonctionnelle du serveur.

À chaque reconfiguration du serveur, si la configuration a changé, un fichier config.eole.bak.1 est généré. Celui-ci est une copie de l'avant-dernière configuration fonctionnelle.

S'il existe une différence entre les fichiers config.eol et config.eol.bak c'est que la configuration du serveur a été modifiée mais qu'elle n'est pas appliquée.

Reconfigure

Cette commande reconfigure sert à appliquer un changement de configuration (par exemple, le changement d'adressage IP) ou à appliquer des changements apportés par la mise à jour d'un ou de plusieurs paquets.

Avec Maj-Auto, un message indique s'il est nécessaire de lancer reconfigure.

Cette commande :

  • ré-applique le SID[2] trouvé dans l'annuaire sur les modules Horus et Scribe ;

  • supprime des paquets (utilisé pour les noyaux notamment) ;

  • exécute les scripts pre et postreconf ;

  • met à jour les valeurs par défaut des dictionnaires ;

  • recréé le compte admin s'il n'a pas été trouvé (modules Scribe et Horus) ;

  • copie, patch[3] et renseigne les templates ;

  • contrôle la version du noyau en fonctionnement et demande un redémarrage si ce n'est pas la dernière version (redémarrage automatique si mise à jour par EAD) ;

  • relance les services.

Lors d'une mise à jour via l'EAD[4], reconfigure est lancé automatiquement. Si la mise à jour a été effectuée sur la console ou via SSH avec la commande Maj-Auto un message indique s'il est nécessaire de lancer reconfigure.

reconfigure is not instance : pourquoi reconfigure au lieu d'instance

La commande instance est exécutée à l'installation d'un nouveau serveur.

Cette commande :

  • initialise les mots de passe des comptes root, eole et admin ;

  • propose de créer des comptes d'administration supplémentaires ;

  • génère un nouveau SID ;

  • génère l'annuaire et les bases MySQL si inexistants ;

  • lance des commandes spécifiques à l'instanciation ;

  • copie, patch et renseigne les templates ;

  • (re)lance les services ;

  • contrôle la version du noyau en fonctionnement et demande un redémarrage si ce n'est pas la dernière version (reboot automatique si mise à jour par EAD).

Attention

Il existe plusieurs contre-indications à l'utilisation de la commande instance sur un serveur déjà instancié :

  • les commandes exécutées peuvent être différentes ;

  • la commande instance demande une interaction tandis que reconfigure est automatique, il ne pose pas de question et est donc plus rapide ;

  • l'interaction est source d'erreur (possibilité d'écrasement de l'annuaire ou des bases de données). Sur les modules Scribe et Horus si l'utilisateur répond oui à la question concernant la re-génération de l'annuaire, tous les comptes utilisateurs et les stations intégrés au domaine sont effacés.

Remarque

Des comptes d’administration supplémentaires peuvent être ajoutés en dehors de la procédure d’instance grâce à la commande add_restricted_admin.