Partitionnement personnalisé

Le partitionnement utilise le logiciel LVM[1].

  • Sur une version d'EOLE inférieure à 2.5.1, seule l'installation d'Eolebase, aiguille systématiquement vers un partitionnement manuel et nécessite une intervention.

    Cependant, si l'installeur rencontre au moins deux disques dans l'ordinateur (2 disques durs ou 1 clé USB) il passe en partitionnement manuel quelque soit le module.

  • Sur une version supérieure ou égale à 2.5.1 d'EOLE, une fenêtre propose de choisir un partitionnement manuel, il peut être refusé, le partitionnement sera alors automatique y compris sur un Eolebase.

Forcer le partitionnement manuel en répondant oui à la question
Forcer le partitionnement manuel en répondant oui à la question

Attention

La présence d'une partition /home avec l'option usrquota est requise pour les modules Horus, Scribe et AmonEcole.

Attention

Si le mode conteneur est envisagé, le partitionnement doit prendre en compte le fait que les conteneurs sont mis en place dans le répertoire /opt/lxc.

Attention

La bonne répartition de l'espace disque résultant d'un partitionnement automatique n'est pas garantie sur un disque inférieur à 30Go.

Partitionnement manuel

Lorsque le partitionnement manuel est déclenché une fenêtre propose de choisir le disque qu'il faut partitionner pour accueillir le système d'exploitation.

Un volume logique nommé keep_x sans point de montage et sans système de fichiers contient l'espace qui n'a pas été attribué lors du calcul des autres volumes.

Sur un Eolebase il n'y a pas de volume proposé pour le point de montage /home.

  • Sélectionner Configurer le gestionnaire de volumes logiques (LVM)

  • Sélectionner Supprimer un volume logique

  • Sélectionner le volume logique keep_x

  • De retour sur la gestion des volumes logiques, sélectionner Créer un volume logique

  • Valider l'unique Groupe de volumes proposé

  • Choisir le nom du nouveau volume logique

  • Puis choisir l'espace à octroyer au nouveau volume, par défaut la taille affichée est la taille maximale

  • De retour sur la synthèse de la configuration, sélectionner Terminer

  • L'outil de partitionnement affiche maintenant le volume home, sélectionner le pour édition

  • Sélectionner Utiliser comme : ne pas utiliser pour choisir les caractéristiques du volume

  • Sélectionner le type système de fichier

  • Puis définir le point de montage et les options de montage

  • Sélectionner la Fin du paramétrage de cette partition, de retour sur la fenêtre principale du partitionnement

  • Sélectionner Terminer le partitionnement et appliquer les changements.

Ajouter de l'espace disque à un volume LVM

Sur le nouveau périphérique physique, créer une partition de type Linux LVM (8E), avec cfdisk par exemple.

La nouvelle partition s'appelle par exemple /dev/sdb1 et peut être ajoutée au volume, par exemple pour agrandir /var.

Attention

Après avoir créé la nouvelle partition /dev/sdb1 il peut être nécessaire de redémarrer le serveur pour la faire prendre en compte par le système.

Démonter la partition

Pour démonter la partition

# umount /var

Créer un volume physique

Créer un volume physique avec la nouvelle partition :

# pvcreate /dev/sdb1

Quel est le groupe de volumes

Rechercher dans quel groupe de volumes (VG Name) se trouve le volume logique /var :

1
root@scribe:/dev/mapper# lvdisplay /dev/scribe-vg/var
2
  --- Logical volume ---
3
  LV Path                /dev/scribe-vg/var
4
  LV Name                var
5
  VG Name                scribe-vg
6
  LV UUID                N4dHMU-htpz-AhEI-x5Ld-EvpM-ZFJX-M3LbHD
7
  LV Write Access        read/write
8
  LV Creation host, time scribe, 2017-01-16 19:17:09 +0100
9
  LV Status              available
10
  # open                 1
11
  LV Size                8,35 GiB
12
  Current LE             2138
13
  Segments               1
14
  Allocation             inherit
15
  Read ahead sectors     auto
16
  - currently set to     256
17
  Block device           252:3
18
   
19
root@scribe:/dev/mapper# 

Ajouter ce volume physique au groupe de volumes contenant le volume logique /var, ici scribe-vg :

# vgextend scribe-vg /dev/sdb1

Agrandir le volume logique

Agrandir le volume logique correspondant à /var avec le nouvel espace libre :

# lvextend -l +100%FREE /dev/scribe-vg/var

# e2fsck -f /dev/scribe-vg/var

# resize2fs /dev/scribe-vg/var

Redimensionner un volume LVM

Exemple

Sur un serveur où une partition est saturée.

1
root@scribe:~# df -h
2
Sys. de fichiers            Taille Utilisé Dispo Uti% Monté sur
3
udev                          1,5G       0  1,5G   0% /dev
4
tmpfs                         301M     52M  250M  18% /run
5
/dev/mapper/scribe--vg-root   9,1G    2,6G  6,0G  30% /
6
tmpfs                         1,5G     28K  1,5G   1% /dev/shm
7
tmpfs                         5,0M       0  5,0M   0% /run/lock
8
tmpfs                         1,5G       0  1,5G   0% /sys/fs/cgroup
9
/dev/sda1                     687M    107M  531M  17% /boot
10
/dev/mapper/scribe--vg-tmp    1,8G    3,4M  1,7G   1% /tmp
11
/dev/mapper/scribe--vg-var    8,1G      8G  0,1G  99% /var
12
/dev/mapper/scribe--vg-home    18G    149M   18G   1% /home
13
tmpfs                         301M       0  301M   0% /run/user/0
14
root@scribe:~#

La partition /var est occupée à 99% alors que la partition /home, est occupée à 1%.

Réduire la partition /home de 1Go permet d'ajouter d'ajouter 1Go à /var.

Pour démonter le périphérique :

root@scribe:~# umount /home

Si le périphérique est occupé, la commande lsof renvoie les programmes utilisant la partition :

# lsof | grep home

Il faut alors arrêter les services concernés puis démonter la partition.

Vérifier le support

Pour vérifier le support, lancer la commande :

# fsck -f /dev/mapper/scribe--vg-home

Diminuer la taille de la première partition

Réduire le système de fichiers :

# resize2fs -p /dev/scribe-vg/home 1G

Réduire la partition logique :

# lvresize -L-1G /dev/scribe-vg/home

Vérifier l'intégrité du système du système de fichiers :

# e2fsck -f /dev/scribe-vg/home

Vérifier l'espace libéré

Pour vérifier que l'espace a bien été libéré il faut utiliser la commande vgdisplay :

# vgdisplay

1
root@scribe:~# vgdisplay 
2
  --- Volume group ---
3
  VG Name               scribe-vg
4
  System ID             
5
  Format                lvm2
6
  Metadata Areas        1
7
  Metadata Sequence No  6
8
  VG Access             read/write
9
  VG Status             resizable
10
  MAX LV                0
11
  Cur LV                5
12
  Open LV               5
13
  Max PV                0
14
  Cur PV                1
15
  Act PV                1
16
  VG Size               39,30 GiB
17
  PE Size               4,00 MiB
18
  Total PE              10060
19
  Alloc PE / Size       10060 / 39,30 GiB
20
  Free  PE / Size       0 / 0   
21
  VG UUID               hcuPgd-tSEe-xu20-Q3XP-hrwU-5qfU-41Fkf3
22
   
23
root@scribe:~#

Remarque

La ligne Free PE / Size affiche l'espace libre.

Agrandir la taille de la deuxième partition

Les agrandissements peuvent se faire à chaud, ce qui est recommandé si la partition contient les commandes.

Vérifier l'intégrité du système du système de fichiers :

# e2fsck -f /dev/scribe-vg/var

Agrandir la partition logique :

# lvresize -L+1G /dev/scribe-vg/var

Étendre le système de fichiers (sans option le système de fichiers prend toute la place possible) :

# resize2fs /dev/scribe-vg/var

Remonter le périphérique

Procéder au montage du périphérique avec la commande mount :

# mount /var/home

Attention

Pensez à redémarrer les services qui ont précédemment été arrêtés.

Ajustement du partitionnement au travers de l'interface de configuration

Attention

L'ajustement du partitionnement n'est disponible dans l'interface de configuration du module en mode expert qu'avant l'instance et seulement si le volume physique contient de l'espace libre. Cette fonctionnalité est donc visible par défaut sur Eolebase et sur d’autres modules si le partitionnement manuel à été utilisé pour réserver de l’espace.

Pour maîtriser correctement ce qui va être fait il faut consulter l'état du partitionnement avant de saisir les paramètres souhaités à l'aide de la commande df -h / et des commandes vgdisplay et lvdisplay.

1
root@eolebase:~# df -h
2
Sys. de fichiers              Taille Utilisé Dispo Uti% Monté sur
3
udev                            980M       0  980M   0% /dev
4
tmpfs                           200M    3,2M  197M   2% /run
5
/dev/mapper/eolebase--vg-root   9,1G    2,1G  6,5G  25% /
6
tmpfs                          1000M     28K 1000M   1% /dev/shm
7
tmpfs                           5,0M       0  5,0M   0% /run/lock
8
tmpfs                          1000M       0 1000M   0% /sys/fs/cgroup
9
/dev/sda1                       687M    107M  531M  17% /boot
10
/dev/mapper/eolebase--vg-tmp    1,8G    2,9M  1,7G   1% /tmp
11
tmpfs                           200M       0  200M   0% /run/user/0
12
root@eolebase:~#
1
root@scribe:~# vgdisplay 
2
  --- Volume group ---
3
  VG Name               scribe-vg
4
  System ID             
5
  Format                lvm2
6
  Metadata Areas        1
7
  Metadata Sequence No  8
8
  VG Access             read/write
9
  VG Status             resizable
10
  MAX LV                0
11
  Cur LV                5
12
  Open LV               5
13
  Max PV                0
14
  Cur PV                1
15
  Act PV                1
16
  VG Size               39,30 GiB
17
  PE Size               4,00 MiB
18
  Total PE              10060
19
  Alloc PE / Size       5550 / 21,68 GiB
20
  Free  PE / Size       4510 / 17,62 GiB
21
  VG UUID               ctPVcP-76Se-EpMp-FLO3-13aR-Ghg9-PdIdUW
22
   
23
root@scribe:~#
1
root@scribe:~# lvdisplay
2
3
  --- Logical volume ---
4
  LV Path                /dev/scribe-vg/root
5
  LV Name                root
6
  VG Name                scribe-vg
7
  LV UUID                uN8emF-hD9j-eNwv-zdaC-mEeK-9XGe-uBu2OU
8
  LV Write Access        read/write
9
  LV Creation host, time scribe, 2017-10-05 18:37:11 +0200
10
  LV Status              available
11
  # open                 1
12
  LV Size                8,94 GiB
13
  Current LE             2288
14
  Segments               1
15
  Allocation             inherit
16
  Read ahead sectors     auto
17
  - currently set to     256
18
  Block device           252:0
19
20
[...]

Ajuster le partitionnement sur une version d'EOLE inférieur à 2.6.2

Ajuster le partitionnement permet d'ajouter un ou plusieurs volumes logiques.

Pour ajuster le partitionnement sur une version d'EOLE inférieure à 2.6.2, ouvrir l'interface de configuration du module, passer en mode Expert et se rendre dans l'onglet Système.

Après avoir passer Ajuster le partitionnement à oui et après avoir cliquer sur le bouton + Nom du volume à créer un certain nombre de paramètres s'affiche.

  • nom du volume ;

  • pourcentage de l'espace disponible à utiliser ;

  • format du système de fichier à utiliser : sans précision le système de fichier est ext4 ;

  • point de montage ;

  • les options du montage (indispensable pour la gestion des quotas par exemple).

Pour ajouter un nouveau volume logique, cliquer sur le bouton + Nom du volume à créer.

Attention

Les nouveaux volumes ne sont pas montés automatiquement, il faut renseigner le fichier /etc/fstab.

Ajuster le partitionnement sur une version d'EOLE supérieure ou égale à 2.6.2

Ajuster le partitionnement permet d'ajouter un ou plusieurs volumes logiques et d'ajouter de l'espace à des partitions existantes.

Pour ajuster le partitionnement à partir de la version 2.6.2 d'EOLE, ouvrir l'interface de configuration du module, passer en mode Expert et se rendre dans l'onglet Système. Puis il faut passer Utiliser le modèle d'extension standard EOLE à non pour ajuster le partitionnement.

Ajustement du partitionnement à partir d'EOLE 2.6.2
Ajustement du partitionnement à partir d'EOLE 2.6.2

Après avoir passer Ajuster le partitionnement à oui, les partitions existantes sont affichées et un certain nombre de paramètres s'affichent.

  • nom du volume ;

  • pourcentage de l'espace disponible à utiliser ;

  • format du système de fichier à utiliser : sans précision le système de fichier est ext4 ;

  • point de montage ;

  • les options du montage (indispensable pour la gestion des quotas par exemple).

Pour ajouter un nouveau volume logique, cliquer sur le bouton + Nom du volume à créer.

Attention

Les nouveaux volumes ne sont pas montés automatiquement, il faut renseigner le fichier /etc/fstab.

Allouer l'espace restant

Positionner la variable Allouer l'espace restant à oui permet de choisir un volume existant auquel ajouter la totalité de l'espace libre restant.

La valeur à saisir est la partie du nom du volume qui permet d'identifier le point de montage, par exemple pour le volume /dev/mapper/eolebase--vg-root il faut saisir root dans le nom du Volume logique à étendre. S’il ne reste pas d’espace, ce jeu de paramètres est sans effet.

Résultat après instance

Le paramétrage est effectif après l'instanciation du module.

1
root@eolebase:~# df -h
2
Sys. de fichiers              Taille Utilisé Dispo Uti% Monté sur
3
udev                            980M       0  980M   0% /dev
4
tmpfs                           200M    3,2M  197M   2% /run
5
/dev/mapper/eolebase--vg-root   9,1G    1,9G  6,7G  22% /
6
tmpfs                          1000M       0 1000M   0% /dev/shm
7
tmpfs                           5,0M       0  5,0M   0% /run/lock
8
tmpfs                          1000M       0 1000M   0% /sys/fs/cgroup
9
/dev/sda1                       687M    107M  531M  17% /boot
10
/dev/mapper/eolebase--vg-tmp    1,8G    3,6M  1,7G   1% /tmp
11
tmpfs                           200M       0  200M   0% /run/user/0
12
/dev/mapper/eolebase--vg-var     27G    311M   25G   2% /var
13
root@eolebase:~#

Le nouveau volume logique est présent et la partition /root s'est vu augmentée du reste de l'espace libre.